ASMA NIANG LES CHAMPIONNATS DU MONDE SUR LE TAPIS

0
112

Jolie performance de la judokate internationale marocaine Asma Niang et ses co-équipières du Judo national lors de l’open international de Casablanca, tenu les 18 et 19 mars à l’école EHTP. Asma Niang, plusieurs fois championne dans les circuits français et internationaux, avait pris part aux JO Rio 2016 et avait livré une belle performance malheureusement non couronnée par une médaille…

17352420_10155169183982360_6192255958965631211_n

La judokate maroco-sénégalo-française prendra part avec La Fédération Royale Marocaine de Judo et Arts Martiaux (FRMJAMA), aux côtés des autres noms du judo marocain féminin (Aziza Chakir 48 kg – Ikram Soukate 52 kg – Soumia Iraoui 57 kg – Sofia Belattar 63 kg), au championnat d’Afrique sénior qui aura lieu à Madagascar les 14-15-16 avril prochain.

C’est en 1986 qu’une team féminine de judo marocain s’est formée grâce au travail de la FRMJAMA qui travaille à développer le judo au Maroc depuis les années 50.

15732160_1273811052657543_4969621206805125266_o

Beaucoup de plaisir lors de ces journées à Casablanca, c’est important le plaisir pour un sport aussi sérieux et qui demande une grosse concentration mentale et physique ?

Oui effectivement s’il n’y a pas de plaisir on ne peut pratiquer un sport de combat. Pour ma part, si je ne ressens pas de plaisir j’atteints vite la souffrance et justement, le but final c’est de prendre plaisir.

Vous allez prendre part au championnat d’Afrique en avril prochain à Madagascar, un titre de plus pour votre palmarès international ?

Oui bientôt les championnats d’Afrique à Madagascar, j’ai hâte d’y âtre pour garder mon titre africain mais ça reste tout de même juste une étape pour moi dans la préparation des championnats du monde.

Vous êtes doublement africaine, ce réveil à l’Afrique concerne t-il le sport féminin ?

Alors je me sens 100% africaine, de papa sénégalais et de maman marocaine, cette richesse me permet de penser que lorsque je suis en compétition c’est la femme africaine que je représente et bien sur cela me donne encore plus d’élan et d’énergie car c’est le sport féminin africain qui en jeu.

Vous êtes française, sénégalaise et marocaine, une richesse, un privilège, une fierté ?

Oui avoir trois cultures ne peut qu’être une grande richesse. Je dirai le Sénégal c’est mon papa, le Maroc c’est ma maman et la France c’est ma grande tante qui a aussi pris soin de moi, je les aime tous les 3.

Citez-nous 3 choses dont vous raffolez et qui se rapportent chacune d’elles à votre triple identité ?

L’avantage d’être sénégalaise et bien… je danse bien looool…et j’ai la musique dans la peau ! Être marocaine m’a donné le sens de l’humour hahahahaha… et être française…et bien tout simplement avoir le bonheur de déguster de vraies bonnes baguettes !

Après Madagascar, où votre joli et prestigieux kimono vous mènera t il ?

Après les championnats d’Afrique, j’attaque une grosse préparation pour les championnats du monde en Hongrie.

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici