DES MAGHRÉBINES STARS DU FOOT FÉMININ EUROPÉENS

0
49

Si le foot féminin est quasiment dans l’ombre chez nous, en Europe l’intérêt monte et des icônes se révèlent de plus en plus. Le phénomène a démarré aux USA avec une équipe nationale féminine qui déplace les foules et qui comptent de vraies stars aux millions de followers et ce n’est pas que leur plastique de rêve d’ailleurs qui est en jeu, mais bien un vrai talent qui opère sur la pelouse, Alex Morgan, Carli Lloyd, Hope Solo pour ne citer qu’elles…Mais en Europe c’est bien les lyonnaises, championnes du monde saison 2015/2016 qui sont la référence et derrière ce succès et ce star système : un homme, le président de l’OL, Jean Michel Aulas qui a décidé de s’engager fermement pour le foot féminin et il a bien raison.

L’OL FÉMININ MEILLEUR CLUB AU MONDE 

C’est le club qui compte les meilleurs joueuses du monde et qui révèle le plus de talents maghrébins : On ne peut que commencer par la gardienne Sarah Bouhaddi, 30 ans, cette jeune native de Cannes, formée à Clairefontaine et ancienne de Toulouse, a intégré l’OL en 2009 et est vite devenue une titulaire confirmée surtout depuis son sacre en final de la dernière saison de la Champions League contre Wolfsburg où elle empêche 2 tirs au but.39478Amel Majri, ans, la tunisienne, talentueuse milieu, a rejoint les u19 de l’OL,  joue sous les couleurs de France et a même été élue meilleure joueuse UNFP en 2016.43916Kenza Dali, 26 ans, l’internationale française a commencé le foot à l’âge de 6 ans avant d’être repérée et formée à l’OL cat jeunes, elle rejoint Rodez en 2010 puis Paris et revient à son club cette saison dans son poste de milieu de terrain. Très active et suivie sur les réseaux sociaux, elle est souvent prisée par les médias féminins pour son côté glam rock.

https://twitter.com/KenzaDali/status/847201711034941441

Kheira Hamraoui, 27 ans, milieu défensif de l’OL depuis juillet 2016. Cette kabyle, internationale française, fille de boulangers patissiers, a depuis sa petite enfance rêvé de devenir footballeuse pro. Elle démarre à Roubaix puis évolue à St Etienne et rejoint Paris.

LA COQUELUCHE DU BARÇA À SUIVRE FIN AVRIL

Leila Ouahabi, défenseuse, 24 ans. Une vraie pro espagnole d’origine marocaine, cette latérale gauche est devenue depuis le match de qualification aux ½ finales de la Woman Champions League saison 2016/2017, la star du Barça, du foot espagnole féminin à tel point que El Pais lui consacre un bon portrait. Cette tangéroise bien terrible a marqué le seul but de la rencontre face aux suédoises.17439361_1625705987445570_5234837248536477696_nLA STAR MONTANTE DU PSG

Anissa Lahmari, milieu, 20 ans. Cette jeune française d’origine marocaine et algérienne a fait ses débuts avec des équipes masculines de benjamins avant de rejoindre un club pro à 13 ans et intégrer le PSG à 18 ans. Elle représente par son talent et son travail acharné, une bonne meneuse de jeu et une buteuse redoutable à suivre lors des ½ finales Barça vs PSG le 22/23 avril aller à Miniestadi et le retour le 29/30 avril au Parc des Princes. Une autre française d’origine marocaine évolue à ses côtés au poste de milieu et c’est la jeune Sana Daoudi tout juste 19 ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here